Non à la Raze ne lâche rien

Le Sictoba ne répond pas !
Le délégué de la CdC Beaume-Drobie au Sictoba ne répond pas !
La Sous-préfète à Largentière ne répond pas !
Le Préfet de l’Ardèche ne répond pas !
Le conseiller départemental Raoul Lherminier ne répond pas !
Eh bien essayons monsieur le Député Fabrice Brun. Lors de sa campagne électorale en mai 2017, il s’était prononcé contre le projet d’une déchetterie à la Raze.
Dans le courrier ci-dessous nous lui demandons de bien vouloir intervenir auprès des services de l’Etat afin qu’une réponse, positive ou négative, sur la faisabilité de ce projet nous soit enfin communiquée.
Et nous en profitons pour saisir également notre Sénateur Jacques Genest.

Publié dans Articles | Laisser un commentaire

Position d’un élu de Lablachère, représentant de la CdC Beaume-Drobie au Sictoba

Monsieur Eric Boissin est conseiller municipal à Lablachère. Il est également et surtout délégué de la CdC Beaume-Drobie au Sictoba.
A ce titre, il détient sans aucun doute des informations relatives au projet d’une déchetterie à la Raze quartier de Lablachère.
Si le Sictoba ne fait preuve d’aucune ouverture depuis plusieurs mois, monsieur Eric Boissin a manifesté sa volonté de transparence dans un article du Dauphiné Libéré du 22 mars 2018.
Son attitude et ses positions sur ce projet nous ont toujours paru ambiguës et nous doutons fortement de son attachement aux intérêts de la commune de Lablachère.
Aussi, nous le prions de bien vouloir nous donner son avis sur le projet d’une déchetterie à la Raze. Puis nous éclairer sur les démarches en cours concernant cette intention et la conclusion définitive qui sera prise par les responsables du Sictoba.
Ci-dessous, le courrier adressé à monsieur Boissin.

 

Publié dans Articles | Laisser un commentaire

La déchetterie, complément pédagogique à assumer !

Le collège sera donc construit à Joyeuse. Grand bien lui fasse.
Les dirigeants de la CdC Beaume-Drobie et du Sictoba avaient prétexté, à l’époque ou le collège était encore à Lablachère, que la déchetterie était le complément pédagogique de cet établissement culturel (voir ci-dessous).
Après-tout pourquoi pas !
Alors mesdames et messieurs les élus qui ont décidé de l’emplacement du collège, madame le Maire de Joyeuse, il vous faut maintenant assumer également le nouvel emplacement de la future déchetterie. D’autant que le président du Sictoba refuse catégoriquement l’alternative du Serre de Varlet à Lablachère.
Le terrain destiné au collège nous semble suffisamment vaste pour accueillir cet ouvrage et son jardin pédagogique.
Le président du Sictoba l’a affirmé à de nombreuses reprises. Une déchetterie c’est propre et n’engendre aucune pollution ou nuisance quelconque (voir ci-dessous). Son avis est quelque peu différent aujourd’hui ? C’est fort probable ! Ses arguments fallacieux sont maintenant un peu émoussés. Il n’est pas facile de faire avaler autant de couleuvres. La déchetterie ne fait plus bon ménage avec le collège et la salle de sport ? Soit ! Une autre solution existe sur le territoire de la commune de Joyeuse.
Par délibération du 14 juin 2016, le conseil municipal de Joyeuse avait refusé à la CdC Beaume-Drobie, la cession d’un terrain qui aurait permis à cette dernière de fixer la déchetterie sur le site actuel. L’entreprise Coved aujourd’hui propriétaire de cet ouvrage a financé des aménagements qui tendent à améliorer grandement le bon fonctionnement de ce service (voir les différents courriers ci-dessous).
Il vous suffit de revenir sur votre décision et ainsi récupérer un équipement, qui au même titre que le collège ou la caserne de pompiers, vous échappait.
La déchetterie ne s’installera pas là où le collège est indésirable. Elle fait partie du package.
Toutes ces divagations et ses conséquences n’ont-elles pas pour origine les décisions absurdes des présidents de la CdC Beaume-Drobie et du Sictoba ?  Peut-être même aussi de certain(e)s élu(e)s plus circonscrits à leurs ambitions communales qu’au périmètre d’une collectivité qu’ils sont sensés servir pour l’intérêt général.
En tout état de cause il faudra s’en souvenir et ne pas refaire les mêmes erreurs lorsqu’il sera question de choisir ceux qui, enfin, seront amenés plus tard à gérer raisonnablement les intérêts de notre territoire.

 

 

 

 

 

Publié dans Articles | Laisser un commentaire

Le collège et la déchetterie à Joyeuse

Le collège ne sera pas construit à Lablachère comme cela était prévu depuis plus de six ans mais à Joyeuse.
Pas sur le terrain proposé il y a quelques semaines seulement ! Non cette fois devant la maison médicale, autour du bâtiment de monsieur BLANC et d’ailleurs avec la cession  d’un terrain lui appartenant.
Honte aux élus qui n’ont pas su convaincre de quel côté était la raison ! Honte à ceux qui tels des moutons n’ont fait que suivre l’insidieux chemin qui leur a été dicté. Honte enfin à ces élus au plus haut niveau communal, communautaire ou départemental qui ont remis en cause l’emplacement du collège pour toutes autres raisons que celles de l’intérêt général. Ils se reconnaîtront.
Vous allez me dire : que vient faire ici l’avis de l’association Non à la Raze concernée, elle, par la déchetterie ?
Ceux qui ont suivi avec un minimum d’attention ce dossier se rappelleront que monsieur Ughetto, président du conseil départemental, avait déclaré que le choix du terrain d’implantation serait laissé au seul choix des élus locaux.
Avez-vous lu la délibération sur laquelle on leur a demandé de se prononcer hier mardi 27 février 2018 à Planzolles ?
« Conformément au vœu de monsieur Ughetto, valider l’emplacement retenu par le conseil départemental à savoir Plan Bernard pour la construction du futur collège, plateau sportif et salle multisport intercommunale pour une ouverture au 4ème trimestre 2020. Autoriser le président à acquérir les terrains … »
Au-delà de la fragilité juridique d’un tel énoncé, que contesteront ou non les élus spoliés, cette pratique ne vous rappelle rien ?  Souvenez-vous de la délibération communautaire du 30 juin 2016 relative à la future localisation de la déchetterie : « suite aux débats [ … ] des sites en question, la Raze ou la Varlet, le président soumet au vote l’achat des parcelles contiguës D234 et D235 à la Raze, comme site d’implantation d’une déchetterie du Sictoba ».
Mêmes effets, mêmes résultats. Votez pour le collège à Plan Bernard ou  …. à Plan Bernard. Votez pour la déchetterie à la Raze ou …. à la Raze.
Mais il faut retenir de cette soirée le réquisitoire implacable de Guillaume Martinez chargé de mission urbanisme à la CdC Beaume-Drobie. Il a démontré de manière impitoyable que le collège ne pouvait se faire à la Raze pour des raisons environnementales. Sur ce site d’intérêt prioritaire, la faune et la flore sont trop fragiles et trop rares pour être détruites par l’édification d’une construction.
Ouf, la déchetterie ne pourra pas non plus être réalisée à la Raze.
Elle va accompagner le collège, le terrain de Plan Bernard est suffisamment grand.
Elle a également toute sa place sur la déchetterie actuelle d’ailleurs récemment réaménagée.
En tout état de cause et à la lumière de toutes ces manipulations, notre détermination à empêcher la construction de la déchetterie à la Raze est plus farouche encore.
Le conseil départemental et les dirigeants de la CdC Beaume-Drobie ne sont pas nos complices, loin s’en faut, mais ils viennent involontairement de nous montrer la voie.
Quant au Sictoba, syndicat éteint et qui va bientôt disparaître au profit d’une plus vaste organisation, qu’il soit convaincu que fort de tous ces développements, Non à la Raze ne baissera pas la garde et ne cessera son combat que lorsqu’elle aura obtenu raison.

Publié dans Articles | 4 commentaires

Non à la Raze en appelle au Préfet de l’Ardèche

A défaut de réponse du Sictoba depuis le 26 septembre aux trois courriers qui lui ont été adressés, l’association Non à la Raze demande à monsieur le Préfet du département de l’Ardèche de bien vouloir lui communiquer les éléments de réponse à ses questions.
Ci-dessous la lettre à Monsieur le Préfet.

Publié dans Articles | Laisser un commentaire