L’amertume du président du Sictoba

Permettez-nous de revenir sur l’article du Dauphiné Libéré de jeudi 22 juin 2018 concernant la déchetterie de Beaume-Drobie évoquée lors de la rencontre citoyenne du 20 juin 2018 (voir ci-dessous).
L’association en question est Non à la Raze Oui au Serre de Varlet. Il n’était peut-être pas utile de le préciser mais jamais son nom n’a été cité.
S’il n’y a eu aucune réaction des représentants de cette « structure » incriminée présents à la réunion, c’est aussi parce qu’une intervention de leur part n’était pas  appropriée.
Mais là n’est pas le plus important.
Nous lisons : “Suite aux récriminations de l’association, les services de l’état émettent de fortes réserves. Or, je ne vois pas de solution de remplacement ”.
L’association Non à la Raze n’a pas inventé le caractère environnemental sensible du site de la Raze ni son appartenance à Natura 2000. Elle n’a fait que le soulever. A priori, les élus responsables de l’aménagement de la déchetterie ne s’en étaient pas aperçu. A moins qu’ils aient eu l’intention de s’en affranchir.
L’association Non à la Raze a tout simplement rappelé la loi à des élus dont la fonction ne leur permet pas de s’en affranchir.
Le président du Sictoba est-il crédible lorsqu’il exprime son amertume et déclare ne pas voir de solution de remplacement ? Soit il conteste la légitimité des textes soit il blâme Non à la Raze de les avoir évoqués. Quelle que soit l’hypothèse, le résultat est le même. La décision de construire une déchetterie sur le quartier de la Raze à Lablachère était irréfléchie, le dossier mal étudié, les contraintes complètement escamotées et l’anticipation des conséquences totalement méprisée. Une gestion rigoureuse et responsable à tous les niveaux aurait évidemment décelé dès le départ que ce projet était voué à l’échec. Quel gâchis !
Seuls les élus en question sont responsables de cette situation. Qu’ils assument leurs responsabilités.
Entendre dire le président du Sictoba qu’il ne voit pas de solution de remplacement, conforte cette analyse. Cette réflexion nous laisse perplexe sur la réalisation à plus ou moins court terme d’une nouvelle déchetterie sur notre territoire.

Ce contenu a été publié dans Articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*