Le président du Sictoba loupe sa reconversion

Nous comprenons maintenant pourquoi le président du Sictoba n’avait pas le temps de répondre à nos courriers.
Il briguait un poste de vice-président composé spécialement pour lui à la CdC Beaume-Drobie. Fabriquer un septième poste de vice-président à un an du renouvellement des élus de la CdC plutôt que répartir provisoirement les nouvelles charges aux six autres, n’a donné le change à personne. La ficelle qui relie cette décision aux élections locales de 2020 était un peu trop grosse. Avec un pied dans la place, notre président pensait mieux préparer le terrain de ses ambitions.
Mais cela ne s’est pas passé comme prévu. La manœuvre a échoué. Notre président a été battu par plus malin que lui mais aussi par plus compétent.
Tant mieux ainsi il trouvera peut-être le temps de se pencher enfin sur le dossier de la déchetterie. Et qui sait, répondre à nos courriers des 26 septembre 2017, 18 décembre 2017, 5 février 2018 et 8 septembre 2018 tous restés sans réponse.

Ce contenu a été publié dans Articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*