Une déchetterie à la Raze : c’est fini.

Dans notre article du 17 juin 2018 nous vous disions rester très attentifs et toujours en quête d’informations sur le projet d’une déchetterie à Lablachère.
Christophe Deffreix, président du Sictoba, participait cette semaine à Joyeuse à un débat sur le thème de la gestion des déchets et de la future déchetterie.
A défaut de réponses précises et définitives à nos questions depuis septembre 2017 et dans l’espoir d’arracher quelques éléments intéressants, Non à la Raze était présente à cette réunion.
Bien nous en a pris.
Le côté autosatisfaction de la gestion du Sictoba puis larmoyant lorsqu’il a été question de la déchetterie de Joyeuse, ne nous a ni impressionnés ni attendris.En revanche, en ce qui concerne directement la future déchetterie, le président du Sictoba a été très clair. Il a révélé qu’une association (sans jamais la citer) avait œuvré avec succès pour que la déchetterie ne se fasse pas à la Raze. L’implication de l’association et sa détermination ont embarrassé les services de l’état dans un premier temps. L’étude environnementale alors préconisée, a définitivement entrainé les services de l’état à conseiller fermement au Sictoba de renoncer au projet d’une déchetterie à la Raze.
Les difficultés juridiques (opposition au permis de construire) matérielles (refus du SMAM à céder le passage) et sociales (opposition de la population) complètent un tableau déjà trop sombre pour s’obstiner.
La déchetterie ne se fera pas à la Raze.
Alors où ? Car ce nouveau service est indispensable sur notre secteur. Dans la zone artisanale de Serre de Varlet à Lablachère ? du Barrot à Rosières ? sur l’emplacement de la déchetterie actuelle à Joyeuse ? Les solutions ne manquent pas. Le président du Sictoba doit maintenant rebondir et réagir efficacement et sereinement. C’est son travail, il a été élu pour cela.
Il est trop tôt pour crier victoire. Restons prudents et encore présents même si raisonnablement nous pouvons faire preuve du plus grand optimisme.
Puis, nous pourrons enfin mettre fin à cette bataille dont l’issue favorable n’aura été que la conséquence de votre engagement de tous les jours.
A très bientôt et merci encore.

Ce contenu a été publié dans Articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*